Gyeah...

Edito #32 : Neo lance sa tape, l’été sera g-funk

8 juillet 2013 . Pas de commentaire
By crazyhorus, in What else ?

Quelle musique parvient à retranscrire le mieux cet hédonisme primaire qui caractérise l’Homme dès lors qu’il approche de la période estivale et qu’il sent monter en lui cette sève solaire qui ne demande qu’à être libérée ? Le son G-Funk est bien-sûr tout indiqué. Calibré aussi bien pour la ride fiévreuse que pour les soirées t-bone steaks et barbecue, le G-Funk renvoie à un imaginaire social façonné durant les 90′s qui aujourd’hui encore ne semble pas s’être étiolé.

Des productions moites et funky issues de la funk des 70′s et du début 80′s, le G-Funk a su digérer cet héritage afin de lui conférer une nouvelle pertinence, une expression neuve évoquant à la fois la trivialité d’un Georges Clinton et le groove d’un Roger Troutman. Car après l’empreinte laissée par le posse sulfureux des N.W.A., la Californie s’est une nouvelle fois distinguée en créant un son fidèle à son caractère identitaire et à son art de vivre. Ainsi le G-Funk par l’intermédiaire du travail de rats de studio comme Dre, Ant Banks, DJ Quik, Battlecat, Warren G, ou Cold 187um a su conquérir les masses en quête de communion festive et d’encanaillement musical. Un son particulièrement afro qui a véhiculé bon nombre de symboles dont la sainte trinité sex-money and weed.

A l’heure où la touche south a littéralement investi les productions actuelles, écouter du G-Funk rappelle que le rap américain possédait une identité multiple capable de se réinventer sur la base d’un socle commun dont la réinterprétation servait à établir une différence. Aujourd’hui, Neo Boto vous propose de retourner dans le passé en vous proposant une net-tape G-Funk parfaite pour les chaleurs estivales et la ride fiévreuse à bord de votre Twingo de 1996. Moiteur et ambiance laid-back assurées via une sélection de quinze titres plus ou moins évidents mixés par J-Zen, allant de Dr Dre à Da Brat en passant par Foesum et DJ Quik. De quoi accompagner vos vacances sous cette chaleur de plomb. Après tout, en France ou à Cali, le soleil est le même et la vibe intacte. Gyeah…

-Pierre-Jean Cléraux-

@HHnyoudontstop

Aucun Commentaire