Hommage à la marge

Edito #15 – Indignons-nous !

4 mars 2013 . Pas de commentaire
By Esco', in What else ?

C’est une bien triste semaine de vacances que nous venons de vivre. Alors que des milliers de français s’apprêtaient à chausser leurs skis pour dévaler les pistes neigeuses de Val-d’Isère, le valeureux Stéphane Hessel s’éteignait à l’âge de 95 ans, suivi vingt-quatre heures plus tard de Daniel Darc, légendaire « chercheur de garçon » de feu Taxi Girl. Deux grandes figures de l’insoumission qui, chacun à leur manière, ont refusé toute leur vie de se soumettre à la norme, aux dogmes et à la bien-pensance dans l’unique but de faire régner la justice et l’égalité. Gourou antisioniste pour l’un, chat noir de la chanson française pour l’autre, Stéphane Hessel et Daniel Darc ont en commun de n’avoir jamais trahi leurs valeurs quand bien même le peuple les conspuait. Quitte à passer pour des naïfs ou à se mettre le monde à dos. Qui, maintenant que nous venons de perdre l’un de nos guerriers les plus tenaces, pour reprendre le flambeau et continuer le combat ? Qui pour s’invectiver, se révolter, se salir les mains comme l’ont fait ces cadors de l’histoire moderne ? Comme l’a montré le Printemps Arabe ou le mouvement des Indignés aux quatre coins du globe, le monde ne manque pas de têtes pour se révolter mais de grands leaders pour faire entendre leurs voix.

- Morgan Henry -

Stéphane Hessel est parti en laissant une jeunesse révoltée mais sans repères. Dans les pays arabes, en Espagne, en Grèce, aux Etats-Unis, des meutes de jeunes loups attendent la bave aux lèvres que la machine se soulève. Pour de bon. Mais comme nous le savons, le grand chambardement ne proviendra pas du premier rasta venu. Stéphane Hessel nous l’a prouvé : l’indignation est beaucoup plus complexe que cela. C’est un sentiment de colère qui se macère, se cultive et se mûrit. Et qui se doit d’être porté par une personne qui en a clairement les moyens. Le message est donc clair : maintenant que le grand sage a cédé son trône et que le champ des possibles est plus que jamais ouvert, la relève doit être prise rapidement afin que perdure le combat. Indignez-vous ! Indignons-nous ! C’est le plus bel hommage que nous puissions lui faire.

Aucun Commentaire